Revue de presse et gâteau minceur



Chaque jour ou presque, je passe en revue la presse web sur les thèmes santé, nutrition, minceur, bien être (potins, politique étrangère). Bref, je fais mon petit tour d'horizon 2.0 en quête d'infos croustillantes.

Je suis bien souvent contrariée de voir que, dès qu'il s'agit de presse féminine, l'article minceur a pour but d'accrocher voire racoler, quitte à ce que le contenu soit approximatif voire inexact. Pourquoi faut il forcément aller sur des sites axés sur la santé ou la médecine (et donc un poil rébarbatifs) pour avoir des infos fiables sur la question ?

C'est ce matin sur Elle que j'ai jeté mon dévolu, avec cet article "Comment faire un gâteau minceur?".
j'imagine que c'est typiquement le genre de titre qui fait du clic à la pelle : comment associer "gâteau" et "minceur" qui, dans les esprits, seraient plutôt antinomiques ?

Pour ceux qui me suivent un peu, vous le savez, je n'aime pas étiqueter les aliments. Je n'ai pas de liste d'aliments à supprimer, ni de listes d'aliments à volonté. Aucun aliment ne fait maigrir, et on ne peut pas non plus dire d'un aliment quel qu'il soit qu'il fasse grossir.

Un gâteau peut donc tout à fait trouver sa place dans une alimentation équilibrée, ou même dans un régime, mais un gâteau ne peut pas être "minceur" (faire mincir donc). Il peut, en revanche, être allégé en adaptant sa recette et en remplaçant certains aliments riches par d'autres moins riches.
Il aurait donc été plus correct d'intituler l'article "Comment alléger nos gâteaux" mais je chipote, et ce n'est vraiment pas le problème principal de l'article.

Détaillons :

"Le beurre, ennemi public n° 1 du gâteau minceur " : l'article commence plutôt pas trop mal, même si je n'aime pas trop cataloguer le beurre comme ennemi public numéro 1 (beurre power!), il est vrai que les matières grasses (beurre et huile) sont les aliments les plus caloriques qui existent. Et que pour alléger une recette, il est préférable de les limiter ou de les remplacer par un aliment moins calorique.
Vient la suite de l'article : "Plusieurs alternatives existent : les margarines végétales, plus digestes, les huiles neutres" : faux, les margarines végétales sont exactement aussi caloriques que le beurre, et les huiles neutres le sont encore plus (700 calories pour 100g de beurre ou de margarine, 900 calories pour 100 g d'huile végétale) .
Encore cette idée fausse selon laquelle le beurre fait grossir parce que c'est une graisse animale et qu'il a mauvaise réputation, alors que l'huile est d'origine végétale et est donc associée (à tort) à la minceur.

Poursuivons avec la suggestion de remplacer le beurre par des purées ou râpés de légumes ou de fruits : l'idée est cette fois-ci plutôt bonne. Le fruit/légume donne de l'onctuosité au gâteau avec très peu de calories. Je pense cependant qu'il est risqué de supprimer totalement la matière grasse au profit des fruits ou légumes, au risque d'avoir un gâteau très dense et sec. Preuve en est d'ailleurs avec l'exemple du carrot cake "star du genre" selon l'article : si l'on a la bonne idée de cliquer sur le lien, paf : 200 g de beurre (en plus de la carotte) ... pas vraiment minceur le gâteau!

On continue avec le deuxième coupable à éliminer : la crème. Pourtant pas si méchante que ça, la crème n'apporte "que" 30% de graisses (3 fois moins que le beurre donc), mais soit, si on peut lui trouver un substituts plus léger pourquoi pas. Les propositions de l'article : "la remplacer par de la crème végétale (soja, avoine, amande) " : encore faux, ces crèmes végétales sont sensiblement aussi grasses et caloriques que la crème fraîche.

Vient ensuite le 3ème point sur la farine de blé : à remplacer par la fécule de maïs (ou maïzena ) "moins calorique" d'après l'article.
Ah bon? La farine de blé apporte pourtant 365 calories aux 100 g quand la farine de maïs en apporte ... 370. Sans commentaire donc.
Autre suggestions pour réduire la farine de blé :
"On peut aussi penser aux oléagineux en poudre comme l’amande ou la noisette, qui sont riches en bons acides gras et donnent du goût à la pâte." : certes, l'amande ou la noisette en poudre sont riches en bons acides gras et donnent bon goût, mais ils sont aussi deux fois plus caloriques que la farine. (je rappelle que le titre de l'article était "comment faire un gâteau minceur?).

On termine avec le dernier présumé coupable : les œufs "facultatifs dans le gâteau minceur". Je me demande pourquoi : riches en protéines, relativement pauvre en graisses et rassasiants, ils sont au contraire l'ingrédient clé du gâteau "allégé". D'ailleurs, les pâtisseries les moins riches sont celles qui contiennent comme principal ingrédient des œufs : à savoir le flan, le clafoutis, le far ou la crème renversée.

Tout cela ne m'empêche pas de lire régulièrement et avec plaisir la presse féminine (y compris Elle), mais j'aimerais bien que les choses évoluent un peu, et que celle-ci soit moins souvent synonyme d'articles approximatifs et peu documentés.



12 commentaires

  1. Une très bonne idée cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je pourrais en refaire si ça plait! :)

      Supprimer
  2. Après les fêtes, on nous parle toujours des régimes et de ces recettes miracles.
    j'ai pris du poids en remplaçant le beurre et la crème par des purées d'oléagineux. Ce sont des bombes caloriques certes bonnes pour la santé mais ça reste très calorique !
    J'ai des cheveux et une peau magnifiques certes, mais mes fesses aussi en ont profité ! Depuis, je me calme !
    Bonne journée Lise, gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, toujours ce fameux amalgame entre l'alimentation saine et l'alimentation minceur!
      En même temps pour ton cas : des beaux cheveux, une belle peau et un beau cul, t'as tout gagné non ? ;)

      Bonne journée Carole !

      Supprimer
  3. Certains beurres allégés (je n'ai plus les marques en tête et pourtant j'en ai une barquette dans mon frigo)affichent deux fois moins de calories que le beurre et peuvent être utilisées pour la patisserie et sont ok pour la cuisson (c'est écrit sur la barquette)mais comme je suis une gourmande invétérée, quand c'est écrit "200grs de beurre" dans une recette, j'en mets 150grs et honnêtement, ça ne change pas le gout et j'ai déjà gagné 350 calories.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey!
      Oui, certains beurres sont significativement allégés mais à ne pas confondre avec de la margarine végétale.
      Et le "soucis" des beurre allégés dans la pâtisserie, c'est que ce sont des émulsion de beurre et d'eau, du coup lors de la cuisson, l'eau s'évapore et il reste juste moins de beurre ... du coup tu as bien raison d'utiliser du beurre ordinaire en moindre quantité (c'est plus économique ) ;)

      Supprimer
  4. Comme Audrey, j'ai tendance à diminuer les quantités dans une recette, sur le beurre, mais surtout sur le sucre, 1/3 en moins, quand il y a déjà des fruits ou du chocolat, franchement ca reste très sucré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est bien la meilleure façon d'alléger un gâteau : réduire le beurre (moi je fais la base de gâteau au yaourt, et le yaourt permet de mettre moins de matière grasse! ainsi, à la place d'un pot de beurre fondu je n'en mets qu'1/2).
      Idem pour le sucre, je réduis systématiquement et compense par des fruits voire le jus d'un fruit.
      Merci Hélène :)

      Supprimer
  5. Merci pour cette mise au point, je tombe facilement dans le panneau de ce genre d'articles et je pensais aussi que les crèmes végétales valaient mieux que la crème fraîche .
    Merci surtout pour : "D'ailleurs, les pâtisseries les moins riches sont celles qui contiennent comme principal ingrédient des œufs : à savoir le flan, le clafoutis, le far ou la crème renversée." J'adore la crème renversée, j'en fais souvent pour ma maman qui est en régime hyperprotéiné et évidement nous en mangeons aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es bien loin d'être la seule à te laisser abuser par ces articles (on a souvent tendance à penser qu'une presse de "renom" est parole d'évangile ... à tort)

      Et tu peux donc savourer ta crème renversée en toute bonne conscience alors ;)

      Supprimer
  6. Merci pour le décodage ! Je me souviens quand la margarine était à la mode et que je persistais à utiliser du beurre malgré tous les articles de journaux - la suite a prouvé que j'avais raison...
    Dans certains gâteaux (au chocolat en particulier), on peut remplacer la moitié ou le tiers du beurre par de la purée de pommes.
    Mais je dois dire que je fais si peu de pâtisserie que quand j'en fais, c'est beurre, sucre, et crème ! Si je veux faire léger, je fais des desserts aux fruits, mais un gâteau c'est un gâteau, je préfère en manger moins et moins souvent, et qu'il soit vraiment bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez d'accord avec toi ! Je veux bien alléger un peu certains gâteaux qui s'y prêtent, par contre, je mange rarement des pâtisseries (tartes au citron, coeur coulant au chocolat, tatin ...) et quand c'est le cas, je ne rogne pas sur la qualité (souvent proportionnelle à la quantité calorique) ;)

      Supprimer