Maigrir en couple : le casse-tête de Jules et de Julie


Les statistiques le montrent : la vie de couple a tendance à faire grossir. L’explication est simple : on a tendance à sortir moins, on multiplie les repas aux chandelles, on privilégie le cocooning aux activité sportive et entre plaisir gustatif et plaisir charnel il n'y a qu'un pas...

Or, se mettre au régime en couple est souvent voué à l’échec : les repas sont le principal moment de partage et de convivialité, il n’est donc pas question de faire « table à part »  au risque de plaquer votre régime à peine commencé. Jules et Julie en savent quelque chose …


Leurs problèmes :

- Tout d’abord : Jules et Julie n’ont pas les mêmes besoins et sont inégaux fasse à la prise de poids. Effectivement, à poids et taille identiques, Jules a une proportion de masse musculaire plus importante, et brûle donc davantage de calories que Julie.

- Julie a quelques kilos en trop, essaye régulièrement de se « mettre au régime » en vain, sa gourmandise et les régimes fantaisistes qu’elle s’impose régulièrement ont eu raison d’elle …

- Par ailleurs, si Jules n’est pas réellement au régime (il a bien un petit ventre naissant mais compte sur la reprise du sport très prochainement pour en venir à bout), il n’aime pas se sentir « puni ». Il a un penchant pour les plats « caloriques » (pizza, hamburger, pâtes à la carbonara) dont Julie ne devrait pas le priver (au risque de crises conjugales !).

Leurs solutions :

 Jules a besoin de quantités plus importantes (notamment de pain et de féculent) que Julie, et va pouvoir s’autoriser plus facilement des ajouts de sauce et de matière grasse sans en payer le prix sur la balance ! Jules et Julie peuvent partager les même menus, mais ils devront prendre soin d’adapter les quantités : quand Julie doit idéalement choisir entre un morceau de pain ou des féculents (pâtes, riz), Jules peut cumuler les deux. Et si Julie doit limiter le beurre dans les pâtes, Jules pourra même y ajouter du parmesan … (life is so unfair)

- 
Julie peut aussi adapter les recettes « riches » préférées de Jules, version légère  En effet, même si Jules n’a pas besoin de perdre du poids, il ne pourra pas se sacrifier éternellement.  Mais comme il veut aussi être un peu solidaire de Julie, il sera ravi de tester les recettes légères concoctées par ses soins.

Les recettes light  à partager :

 La pizza light : Julie pourra utiliser de la pâte à pain et la garnir d’un coulis de tomate, de légumes finement émincés (oignons, champignons, courgettes selon vos goûts), d’une protéine maigre (jambon, bacon, poulet, thon …) et d’une pincée de râpé. A servir avec une salade verte, Jules n’y verra que du feu !

- 
Le hamburger light : un steak haché à 5% de matière grasse, de la sauce barbecue ou ketchup (légèrement sucrées mais pas grasses), salade et tomate, une tranche de merzer (fromage naturellement léger) et le tour est joué ! Jules pourra même y ajouter des frites au four.

- 
Pâtes carbonara : avec de la crème fraîche légère (15 voire 8%), en remplaçant les lardons par des allumettes de bacon et en limitant le parmesan à quelques pincées … moins écœurante mais aussi goûtue que la vraie recette, Jules va probablement vouloir se resservir.

- 
Pâtes bolognaises : du steak haché maigre (5% de MG), une goutte d’huile pour faire revenir oignons, champignons et carottes finement hachés, un coulis de tomates nature et le tour est joué. Julie n’oubliera pas les épices et herbes (origan) qui ajouteront beaucoup de saveur sans calories.

Le sport, c’est mieux à deux !

Jules et Julie peuvent se motiver mutuellement. Quel que soit leur choix, l’important est d’y prendre plaisir : tennis, jogging, balade à vélo, randonnée …  ils pourront ainsi profiter à deux de la montée de sérotonine (hormone du bien-être et du contrôle de l’appétit) secrétée après un effort prolongé.
 


4 commentaires

  1. Pour la Carbonara, on peut aussi utiliser la vraie recette (ça évitera de se faire assassiner sauvagement par le premier Italien qui découvrira que vous mettez, horreur suprême, de la crème dans la Carbonara !) : oeufs, Parmesan râpé. lardons rôtis, un peu d'eau de cuisson des pâtes pour lier le tout, bien battre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, j'ai découvert ça tout récemment dans un très bon article sur l'Express Style "La nouvelle aura de la carbonara" !

      Supprimer
  2. Donc, c'est toujours Julie qui se tape la cuisine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... seulement parce que dans le cas présent, c'est elle qui est au régime et qu'elle préfère gérer les fourneaux! Sinon Jules et Julie se partagent les tâches ça va sans dire ;)

      Supprimer